August 7, 2019

June 21, 2019

Please reload

Posts Récents

A genoux devant Daphné

June 1, 2017

Sur le chemin menant au gîte, vous croiserez un arbrisseau aux tiges dressées avec des feuilles au sommet, portant en ce moment de jolies fleurs rose pourpre, qui sortent avant les feuilles. Ne manquez pas de vous mettre à sa hauteur pour le saluer et respirer ses fleurs, vous découvrirez un des plus délicieux parfums de la flore suisse ! Il s'agit du Daphne mezereum (famille des Thyméléacées, très peu représentée en Suisse), appelé Bois-gentil, Daphné mézéréon ou parfois Bois-joli, qu'on trouve sur sol calcaire, très présent dans le Jura. Sa cousine, la Daphné des Alpes (Daphne alpina) aux fleurs blanches, est plus rare, mais également odorante !

 

Daphne, nymphe de la Grèce antique, fille de Pénée et courtisée par Apollon fut transformée en laurier rose. Les feuilles de ce dernier ressemblent à celles du Bois-gentil, serait-ce la raison pour laquelle il a été nommé ainsi ? Mezereum vient d'un mot arabe signifiant toxique. En effet, ne vous aventurez surtout pas goûter ses baies écarlates et luisantes qui apparaissent au début de l'été. Quelques baies ingérées suffisent à tuer un animal et une dizaine pour un homme. Pas si gentil que ça, finalement !? Par simple contact, l'écorce, les feuilles et la sève peuvent aussi provoquer des irritations de la peau. Autrefois, on utilisait les baies pour empoisonner les loups. Certains oiseaux, par contre, comme le merle ou la bergeronnette, insensibles à ses substances toxiques, les trouvent délicieuses !

 

 

Please reload

Please reload

Archives