top of page

Bienvenus dans notre boîte à trésors

A Dorbon, ce qu'on aime, c'est cette routine du moment présent. Presque une méditation, tant les pensées se limitent au quotidien. Et ces journées qui se ressemblent, tout en étant si différentes. Il suffit de peu pour leur donner une saveur unique : un lever de lune, une visite du gypaète, un arc-en-ciel, une jolie rencontre, un anniversaire, un morceau de musique joué par un randonneur de passage, un fin duvet blanc recouvrant la terrasse au réveil, l'éclosion d'une nouvelle fleur, une marmotte explorant le dortoir, la naissance d'un veau dans le pâturage, ou autres clins d'œil et synchronicités.

Et puis, la magie de l'imprévu. Accueillir, c'est aussi plein de surprises!



Un jour, nous guettions l'arrivée d'une école internationale. Nous attendions des américains. A leur arrivée, nous découvrons des chinois! Citadins d'une mégapole, ils n'ont pas l'habitude de la montagne. Ils tirent à ce qui ressemble à un feuille-caillou-ciseau collectif les volontaires pour la vaisselle. Un jeune sacrifie son argent de poche pour ramener une bouteille de fendant à sa maman. Bien qu'impressionnés, ils se laissent guider à travers le pâturage par notre voisin berger à la recherche de la reine du troupeau, et découvrent...les clôtures électriques. Mais ce n'est qu'en fin de soirée que nous réaliserons à quel point c'est un dépaysement pour eux, lorsque l'un deux nous demandera "si c'est un vrai feu" qui brûle dans le fourneau!


Nous avons tout de même reçu la visite d'un Américain. De New York. Après un moment d'échange et un café tranquillement savouré sur la terrasse, sa femme nous annonce qu'il s'agit d'un mentaliste mondialement connu. Charmé par les marmottes (merci Bronzette et Ombrette !) et par le lieu, il aimerait nous offrir un spectacle !

On lui demande s'il peut attendre les derniers enfants de la classe qui vient passer la nuit chez nous. Le goûter de bienvenue sera pour plus tard! Et tout s'arrête pendant ce moment suspendu. Nous sommes ébahis et interloqués de le voir plier une cuillère par la pensée, retourner une paire de lunettes sans la toucher, deviner le mot ou la personne qu'on a en tête, dérégler une montre cachée entre les mains d'un enfant, en empêcher un autre de déglutir, mimer ce qu'un troisième vient de lire au hasard d'un livre ... Pour les enfants, ce magicien doit être tout puissant. Ils aimeraient qu'il les endorment, les fassent voler ou oublier leur propre prénom. Notre voisin berger tente : est-ce qu'il saurait immobiliser la vache qu'il doit soigner ? Le mystérieux visiteur ne peut pas tout, mais dit ouvrir le champ des possibles. Et d'un claquement de doigts, il disparaît (ça aurait presque pu!).

Touchés par ce cadeau surprise, chamboulés par cette expérience, nous ne parlerons presque plus que de cela pendant plusieurs jours. A tel point que, pour changer de sujet, nous décrétâmes que celui qui prononcerait encore son nom, devrait mettre 5 francs dans une cagnotte... mais sans succès!


Magique aussi ce violon non rangé, négligemment appuyé contre le piano, juste le soir où quatre de nos hôtes se révèlent faire partie de l'Orchestre National De Belgique. Un regard, un élan, et en avant la musique, pour un joyeux et magnifique concert improvisé!


Instants précieux, soigneusement rangés dans notre boîte à trésors, qui resurgiront dans notre salon lorsque nous en frotterons le couvercle pendant l'hiver...


Carine, Florian et Anaé, collectionneurs de moments magiques, en train de fabriquer une nouvelle boîte à trésor pour l'été qui vient





Komentar


Posts Récents
Archives
bottom of page