Monde englouti



25 septembre… la neige n’est pas timide cette année ! Pas de petits flocons en éclaireurs, non. 50cm de blancheur d’un coup ! Les tomates qu’on s’apprêtait à goûter enfin flétrissent. Le gîte, recouvert de neige, est, comme un igloo, plongé dans la pénombre. Florian descend les ânes en catastrophe. Heureusement, les chèvres sont rentrées chez elles il y a quelques jours. Les poules passeront la nuit dans un poulailler de fortune – en carton – au chaud, à l’entrée du dortoir. Nous nous armons de pelles pour tracer un chemin. Notre petite ne pourrait sinon pas se frayer de passage pour sortir! Notre bonhomme de neige a encore un pied en été avec son regard fleuri. Les animaux décorent d’arabesques les alentours, trahissant ainsi leur présence...nous ne les imaginions pas si nombreux, si proches ! Nous voilà contraints de fermer prématurément. Dommage, nous étions complets ce week-end !

Quelques jours plus tard, le gîte se trouve décoré de guirlandes de glaçons. En fondant, la neige fait resurgir les objets du quotidien qu’elle avait enfouis…comme des vestiges d’un monde passé, qui nous semble si lointain dans cette soudaine solitude.


Carine et Florian, qui ne quittent plus leur bonnet





Posts Récents
Archives